Safaris sur mesure au Kenya et Voyages équitables au Kenya

Endallah co-construit tous les séjours avec ses voyageurs : vous nous donnez vos envies, vos centres d’intérêts, votre budget … et nous créons votre voyage ensemble !

Vous trouverez ci-dessous des exemples de voyages que nous avons déjà organisés. N’hésitez pas à nous soumettre vos idées les plus originales, nous adorons créer de nouveaux circuits.

Nous avons déjà organisé une demande en mariage pour nos voyageurs-amoureux, une rencontre avec une tribu de sculpteurs pour nos voyageurs-artistes, une traversée du pays en train pour nos voyageurs-baroudeurs …

Préparer son safari en immersion au Kenya : le guide pour tout savoir

Quand on rêve d’un safari en Afrique, le Kenya fait partie des premiers pays auxquels on pense. Terre des animaux sauvages comme les lions et guépards, patrie de tribus comme les Samburus et les Maasai, parsemé de savane et de montagnes, entre l’Océan Indien et le Lac Victoria …

Partir en safari au Kenya, c’est l’assurance de vivre son « Out of Africa » … Ses parcs sont mythiques : Amboseli et sa vue sur le Kilimanjaro, le Maasai Mara et la grande migration des gnous, la réserve d’Ol Pejeta et ses rhinocéros … Ses plages sont paradisiaques, de Mombasa à Diani Beach. Ses habitants sont chaleureux et heureux de partager leurs traditions et modes de vie … Karibuni Kenya !

Zèbres Kenya

Faire un safari au Kenya : quels Parcs choisir et quels sont les prix des entrées ?

En pensant au Kenya, on pense souvent à sa vie sauvage unique. A juste titre. Environ 8% du Kenya est protégé pour sa vie sauvage, que ce soit sous forme de parcs nationaux (23 sur le continent et 4 parcs marins) ou sous forme de réserves (28 sur le continent et 6 dans l’océan). Les parcs nationaux sont administrés par le Kenya Wildlife Service et les locaux ne peuvent pas y vivre.

Il existe une multitude de parcs nationaux au Kenya, et il est souvent difficile de choisir lesquels visiter.

Voici la liste des parcs nationaux les plus connus, avec les tarifs (pour un adulte pour 24h), leurs principales caractéristiques et attractions :

  • Le Parc du Maasai Mara (80$): souvent considéré comme le plus beau parc du Kenya, le Maasai Mara offre des paysages époustouflants et une vie sauvage dense : beaucoup de félins et bien sûr, la grande migration des gnous d’août à septembre !
  • Le Parc du Lac Nakuru (60$): un parc incontournable pour les amateurs de « Big Five » en raison de sa population de rhinocéros blancs et noirs qui y est protégée, mais aussi pour les félins, buffles et flamants roses
  • Le Parc National d’Amboseli (60$): globalement plat et assez restreint en terme de superficie, c’est le parc par excellence pour l’observation des éléphants (mais aussi des girafes, zèbres, hippopotames…) et bien sûr, la vue légendaire sur le Kilimanjaro, point culminant de l’Afrique !
  • Parc de Hell’s Gate (26$): petit parc à proximité du Lac Naivasha où il est possible de faire un safari à vélo pour observer des girafes, zèbres, buffles, phacochères dans des décors volcaniques
  • Réserves de Samburu et de Buffalo Springs (70$): deux réserves adjacents, idéales pour les safaris hors des sentiers battus et pour les personnes souhaitant visiter le Nord du Kenya. On y retrouve les « Samburu Big Five » : Oryx beïsa, autruche de Somalie, zèbre de Grévy, girafe réticulée, et gazelle de Waller
  • Tsavo Est / Tsavo Ouest (52$): Idéaux pour les safaris en excursion depuis la côte Kenyane, on peut notamment y observer des éléphants, hippopotames, crocodiles, lions, zèbres, guépards …

Comment faire un safari alternatif au Kenya ?

Au Kenya, il est possible d’observer les animaux de la savane dans beaucoup d’endroits, et pas seulement en 4×4 ! Vous pouvez découvrir la vie sauvage à pieds, à vélo, à cheval dans des endroits connus mais aussi dans nos petits coins secrets … dont nous ne dévoilerons pas l’adresse !

L’un des plus beaux souvenirs des voyageurs d’Endallah au Kenya est le parc de Hell’s Gate, où vous pouvez vous balader à vélo dans un décor volcanique somptueux en croisant des girafes, zèbres, buffles, aigles et phacochères !

Vous pouvez le combiner avec une balade à pieds d’une heure dans les gorges (celles-là mêmes où la Grande Migration des gnous écrase Mufasa dans le Roi Lion … Grande migration qui se trouve en réalité … au Maasai Mara !).

Vous pouvez également partir pour des balades « dans le bush » accompagnés de nos guides pour découvrir à pieds la vie sauvage du Kenya. Près de Naivasha notamment, le Crater Lake Game Sanctuary offre la possibilité d’observer des girafes, zèbres, buffles, antilopes, gazelles et est encore très peu fréquenté !

Pour les cavaliers débutants ou confirmés, nous proposons des balades à cheval d’une heure dans un sanctuaire privé pour observer des singes, gnous, girafes et zèbres !

Pour les amateurs d’oiseaux, les lacs sont bien sûr un incontournable ! Nous vous conseillons un safari au Lac Elmenteita entre Naivasha et le Lac Nakuru pour observer les flamants roses, mais aussi les lacs Naivasha, Baringo, Bogoria et la forêt de Kakamega, où vous pourrez vous promener à pieds ou en bateau en compagnie d’un guide pour observer les oiseaux.

Que faire au Kenya en complément de mon safari ?

Au-delà des Parcs Nationaux et de leur faune unique, le Kenya regorge de merveilles et d’activités en tout genre.

Treks et randonnées au Kenya

Pour les sportifs et les aventuriers, il est bien sûr possible de prévoir des treks. Si l’ascension du Mont Kenya ne vous fait pas envie, ou n’entre pas dans votre budget, nous proposons plusieurs autres treks en itinérance, notamment avec nos amis Maasai vers Loita Hills ou Samburus dans le Nord du pays.

Vous partez alors pour plusieurs jours d’exploration dans les terres sauvages, entre randonnées et partages autour de la culture locale. Il est également possible de faire tout ou une partie de ces treks à vélo !

Pour les voyageurs qui souhaitent faire des randonnées à la journée, il est par exemple possible de faire l’ascension du Mont Longonot qui est un volcan endormi. Il faut environ 1h30 pour arriver au sommet, où il est possible de faire une marche de 7,2km autour du cratère. La vue sur la vallée du Rift est vraiment unique …

Voyagez en immersion culturelle chez l'habitant au Kenya

Pour les amoureux de culture, d’histoires et de rencontres, nous organisons des activités culturelles solidaires et des immersions chez l’habitant. Vous pouvez par exemple découvrir la ville de Nairobi en compagnie d’anciens garçons des rues ou visiter une plantation de fleurs de commerce équitable à Naivasha.

Vous découvrez également la campagne Kenyane d’une autre manière. Nos guides vous amènent dans leurs villages, à la rencontre de leurs familles, de leurs amis, à la découverte de leur patrimoine local. Ils vous racontent les petites histoires et les traditions de leur communauté et vous font découvrir leur mode de vie.

Josphat vous accueille dans sa ferme écologique à Ndabibi et Yacintha l’une des rares guides femmes du Kenya vous fait découvrir « son » Naivasha.

Nous avons un réseau de familles et villages partenaires à travers le Kenya, souvent les familles de nos guides, ou nos amis, qui souhaitent accueillir des voyageurs et partager des moments simples et authentiques avec eux. Si vous voulez aller chercher le bois et cuisiner l’ugali, entendre des histoires au coin du feu le soir et vous occuper du bétail avec les Maasaï, foncez !

Séjournez sur les plus belles plages du Kenya

Le Kenya ne serait pas une destination aussi paradisiaque sans sa côte bordant l’Océan Indien … Vous pouvez terminer votre safari au Kenya en allant quelques jours vous détendre et profiter de la beauté de l’Océan à Mombasa ou Diani Beach par exemple.

Si l’activité favorite des voyageurs après un fatiguant safari est le « repos », la côte Kenyane regorge d’activités en tout genre pour les plus actifs !

Vous pouvez par exemple découvrir la vie marine en faisant du snorkeling au parc national marin de Mpunguti-Kisite, visiter le centre d’informations de la Diani’s Marine Conservation pour obtenir des informations très intéressantes sur les tortues de mer, l’impact du réchauffement climatique, etc …

Pour un peu de fraîcheur, nous recommandons une balade dans la forêt sacrée de Kaya Kinondo. Enfin, une multitude de sports nautiques sont proposés aux voyageurs comme la plongée, le kitesurf, le windsurf, le kayak, le surf et le paddle !

Organiser son safari au Kenya

Quand partir au Kenya?

Le climat au Kenya est très aléatoire et surtout soumis à un changement climatique majeur, qui rend toute prévision météo peu fiable.

Globalement, le temps est chaud et sac de janvier à mars, chaud et humide (saison des pluies) d’avril à juin, doux et sec de juillet à octobre et doux et plus humide en novembre et début décembre.

Cette dernière période est une « petite » saison des pluies, comparée à la « grande » saison des pluies qui s’étend d’avril à juin.

Ces grandes tendances sont à prendre avec précaution. Il n’est désormais plus rare de voir des grandes périodes de pluies en août et des sécheresses en avril …

Quels vaccins faire et quels sont les conseils de santé à suivre pour un voyage au Kenya ?

Nous vous recommandons de consulter un médecin ou un centre spécialisé au moins trois mois avant votre voyage au Kenya pour avoir l’avis d’un spécialiste en fonction de votre état de santé et de vos antécédents médicaux.

De manière générale, aucun vaccin n’est obligatoire pour le Kenya. Si vous continuez votre voyage en Tanzanie ou en Ouganda en revanche, il vous faudra avoir le vaccin contre la fièvre jaune et un carnet de vaccination international pour prouver l’injection.

Il est cependant recommandé d’être à jour de tous les vaccins d’enfance notamment tétanos et polio. Vérifiez que vos rappels sont à jour. Selon les conditions de voyage, les vaccins contre l’hépatite A, hépatite B et la typhoïde sont recommandés.

Le paludisme est endémique au Kenya. En général, les moustiques transmettant le paludisme sont rarement présent au-delà de 1500m d’altitude, ce qui fait que Nairobi est considérée comme une ville sans malaria.

Les régions les plus contaminées sont la côte, les alentours de Shimoni et les rives du Lac Victoria. En plus de vous protéger efficacement contre les moustiques (vêtements adaptés, répulsifs), il est donc recommandé de prendre un traitement préventif.

Retrouvez toutes les consignes du Ministère des Affaires Etrangères pour les voyages au Kenya.

Quel visa pour rentrer au Kenya et à quel prix ?

Pour entrer au Kenya, vous aurez besoin de votre passeport, valable au moins 6 mois après votre arrivée au Kenya et avec 2 pages vides.

Vous pouvez réaliser la demande de visa en ligne, ou bien en arrivant à Jomo Kenyatta International Airport à Nairobi.

A l’aéroport, le tarif est de 50$/personne ou 40€/personne en cash pour obtenir un visa touristique. En ligne, il faut effectuer la demande sur ce site officiel (uniquement !) : http://evisa.go.ke/. Le coût est de 52,53$/personne. Vous aurez besoin d’un scan de votre passeport, un scan de votre photo d’identité et un scan de votre vol ou programme de voyage.

Si vous venez au Kenya simplement en « transit » pour aller vers un autre pays, vous pouvez prendre un visa transit pour 17$. Attention, ce visa est proposé pour 72 heures, mais qui ne doivent pas s’étaler au-delà de 3 jours (par exemple du 2 au 4 avril). Si vous étalez ces 72h sur 4 jours différents, le visa ne sera pas valable.

Ce visa transit est nécessaire uniquement pour les personnes sortant de l’aéroport de Nairobi, pas pour les personnes en escale !

Les enfants de 16 ans et moins n’ont pas besoin de payer un visa pour le Kenya. Ils obtiendront un visa gratuit en arrivant.

Quel budget pour un safari au Kenya ?

Le budget d’un voyage au Kenya varie grandement selon plusieurs critères :

  • le nombre de jours de safari (qui est l’activité la plus chère),
  • la période du voyage,
  • le mode de transport et d’hébergements choisis
  • etc …

Nous pouvons nous adapter à tous les budgets du moment que les envies des voyageurs sont cohérentes avec leur budget de voyage ! Vous pouvez retrouver des idées de budget pour un safari au Kenya ici.

N’hésitez pas à nous contacter pour construire un programme sur mesure !

La monnaie au Kenya est le shilling Kenyan. Dans la plupart des lodges, il est possible de payer en dollars US ou avec une carte bancaire (mais les lodges joutent souvent 3 à 5% de commission pour les paiements en carte bancaire).

Dans les boutiques locales de souvenirs, les petits restaurants et en dehors des grands lieux touristiques, vous aurez besoin de shillings kenyans.

Pour obtenir des shillings kenyans, vous pouvez échanger vos euros en arrivant à l’aéroport ou retirer dans les distributeurs automatiques de billets des grandes villes (Nairobi, Naivasha, Nakuru, Narok).

Comment se rendre et se déplacer au Kenya ? Les vols pour le Kenya et les transports sur place

La compagnie Kenya Airways propose des vols directs vers Nairobi depuis Paris, Amsterdam et Francfort.

Pour les vols internes, les compagnies suivantes opèrent des vols entre les villes principales et les parcs nationaux :

  • SafariLink,
  • Kenya Airways,
  • Jambojet,
  • Airkenya,
  • Mombasa air Safari
  • 540 Aviation.

Une fois sur place, vous pouvez vous déplacer en ville grâce aux taxis. Les taxis peuvent être des voitures, mais également des tuk-tuk, des motos-taxis (appelés piki-piki) ou des vélos-taxis (appelés bda-boda).

Discutez bien le prix à l’avance, et surtout ne montez jamais avec un chauffeur qui ne vous inspire pas confiance.

Les bus locaux, ou matatus, sont également un bon moyen local et peu cher de se déplacer. Mais il faut être prêt à attendre, à ne pas comprendre, à être serré, bousculé … Ambiance locale garantie ! Il faut également être prudent et n’emprunter que les lignes sûres avec des chauffeurs sérieux.

La majorité des voyageurs choisissent une agence avec guide/chauffeur et un véhicule de safari, comme un 4×4 Nissan ou un LandCruiser. Cela permet de se rendre dans les parcs Nationaux sans encombre, et de ne pas avoir à gérer la conduite sur piste qui peut s’avérer très technique, et les problèmes de véhicule.

Au Kenya, il est également possible de prendre le train pour se déplacer entre certaines villes, grâce à la Rift Valley Railways. La ligne historique Nairobi-Mombasa, construite à partir de 1895, permettait de rejoindre la côte depuis la capitale en officiellement 13h (plutôt 16h à 17h en réalité …).

Une société chinoise vient de créer une nouvelle ligne de chemin de fer en parallèle de l’ancienne, qui permet de rouler jusqu’à 120km/h, et donc de rejoindre la côte Kenyane en quelques heures seulement.

Ce mode de transport permet d’éviter un vol interne, polluant et coûteux, pour se rendre sur la côte, et de privilégier un mode de transport plus doux ! Vous pourrez également profiter de paysages magnifiques puisque le chemin de fer passe entre les parcs nationaux de Tsavo Est et Tsavo Ouest !

Où dormir et quels types de logements choisir au Kenya ?

Le choix de votre type d’hébergement dépend de plusieurs facteurs : vos envies et exigences, votre budget et votre itinéraire !

L’avantage du Kenya, c’est qu’il y en a pour tous les goûts et (presque) pour tous les budgets.

Le plus souvent, les voyageurs optent pour les lodges (ces hôtels à l’ambiance « Out Of Africa ») souvent au milieu de la nature ou les camps de toile (« tented camps ») qui allient le charme du lodge et l’authenticité et l’aventure du camping.

Les camps de toile possèdent tout le confort d’un lodge, mais sont « construits » sous forme de tentes, pour être au plus proche de la nature.

Il est également possible de dormir en camping pour les budgets les plus serrés ou les personnes en recherche d’aventure et de simplicité. Dans les parcs nationaux, le Kenya Wildlife Service s’occupe des campings publics, de grandes espaces pour planter sa tente au milieu de la savane avec blocs sanitaires communs.

Il est également possible de réserver des « special campsites », ces campings privés au cœur des parcs nationaux où vous serez seuls à dormir. En revanche, il n’y a pas de blocs sanitaires !

Enfin, nous proposons à nos voyageurs de séjourner chez l’habitant. C’est une solution économique mais surtout le meilleur moyen pour découvrir le mode de vie des Kenyans et pour faire de belles rencontres.

Vous trouverez différents niveaux de confort chez l’habitant : de la petite maison de ville, avec un confort « à l’Européenne » (comme chez Liliane qui vous accueille près de Nairobi) à la manyatta (case traditionnelle en terre) sans eau ni électricité, comme chez nos amis Samburus au Nord du Kenya.