Vous avez envie d’une magnifique randonnée en plein coeur d’une Tanzanie authentique?

Vous rêvez d’aller sur les terres des Maasaï et découvrir leur culture?

Le Lac Natron en Tanzanie est une région magnifique qui comblera vos attentes! Vous avez également la possibilité de vous y rendre en 4×4 après 3 à 5 heures de pistes depuis Arusha ou Mto Wa Mbu (selon l’état des pistes). On vous donne nos conseils pour profiter pleinement de la beauté des lieux!

Le Lac Natron en Tanzanie

À la frontière du Kenya, au nord de la Tanzanie, la sérénité du lac Natron vous plonge dans une aventure authentique et spirituelle , loin des circuits touristiques.

En terre Maasaï avec votre guide issu de la tribu, un magnifique trek de trois jours vous fait découvrir l’extraordinaire région isolée du lac natron, depuis la zone de conservation du Ngorongoro, en passant par le cratère Empakaai jusqu’au pied du Mont Ol Doinyo Lengai !

Le paysage offre un spectacle impressionnant dans un décor mystique. Le lac, au magnifique dégradé de couleurs créé par les différentes couches de sel présentes dans ses eaux, est dominé par le dernier volcan actif de la Tanzanie. Cette montagne sacrée des Maasaï aux formes parfaites, renforce l’aspect mystérieux de la région.

Introduction au Lac Natron

Il y a peu d’endroits où la Vallée du Rift en Tanzanie rappelle ses violentes origines géologiques comme le lac Natron avec un paysage plus que saisissant. C’est aussi le point de repère le plus au nord de la vallée du rift tanzanien. Il s’agit d’un lac d’origine tectonique.

Le lac Natron avec ses eaux exceptionnellement alcalines et peu profondes s’étend vers le sud depuis la frontière kenyane jusqu’au pied du Mont Shompole sur 58 km. Surnommé le lac de feu, il contient un concentré de bactéries rouges le rendant parfois rose. Les sources d’eaux chaudes sulfureuses bordant le lac dégagent des bulles.

Le niveau alcalin a augmenté drastiquement au cours des millénaires, en partie à cause de la salinité des dépôts de cendres et de la lave provenant du mont Lengai. Ce phénomène est également causé par le fait que les eaux du lac ne se dissipent que par évaporation.

Quand il pleut, la concentration en sel diminue fortement. Et lors des périodes de sécheresses ou de fortes chaleurs, l’eau du bassin s’évapore, son niveau baisse, et le PH (mesure de l’acidité ou de la basicité de l’eau) du lac remonte alors fortement (entre 9 et 11), le rendant presque aussi caustique que l’ammoniac.

Cette particularité est due à ses grandes quantités de natron : mélange de soude et de bicarbonate de sodium, d’où le nom de Lac Natron.

Par conséquent n’espérez pas vous y baigner, ses eaux, pouvant atteindre 60 degrés, peuvent s’avérer très dangereuses, vous brûlant au moindre contact.

Dans des conditions aussi hostiles, peu d’espèces végétales et animales survivent ou s’adaptent à cet environnement. Vous trouvez uniquement quelques algues et poissons capables de supporter un tel contexte.

Les flamants roses du Lac Natron

flamand rose tanzanie

Plusieurs espèces de flamants roses ont su avec le temps, s’adapter aux conditions extrêmes de la région. Notamment les flamants nains, qui viennent par millions chaque année pour se reproduire. Vous profitez alors d’une magnifique parade d’un rose flamboyant sur les rives du lac.

Les eaux hostiles du lac Natron n’effraient pas ces échassiers qui voient en elles une source d’alimentation extrêmement riche. En effet la salinité du bassin offre une quantité importante de microscopiques algues, notamment les spirulines fortement appréciées par les échassiers.

L’hostilité des lieux les préserve de tout prédateur et leurs longues pattes ainsi que leur épiderme particulièrement robuste diminuent leur risque de brûlures. Le pigment rouge des cyanobactéries du lac, dont se nourrissent ces flamants, explique le beau plumage rosé de ces oiseaux aquatiques.

Le réchauffement climatique menace leurs colonies et tout l’écosystème du lac Natron qui risque de s’assécher avec le temps. Mais ce n’est pas le seul danger. Depuis plusieurs années le gouvernement tanzanien songeait sérieusement à extraire le carbonate de soude avec la construction d’une usine à proximité.

Ce projet mettra en péril la survie de nombreux oiseaux, troublant la sérénité des lieux nécessaire à la reproduction et réduisant la concentration en sel du lac. Jusqu’à plus de deux millions de flamants roses viennent se nourrir et donner naissance dans cette région chaque année, faisant du lac Natron le principal lieu de reproduction africain de cette espèce.

En 2018, l’Etat renonce au projet de construction d’une usine de carbonate de sodium, mettant fin à un combat de dix ans pour tous les défenseurs de la préservation du lac.

Un magnifique documentaire sur les flamants roses du Lac Natron a été réalisé par Disney: Les ailes pourpres, le mystère des flamands roses. Vous découvrez ses magnifiques oiseaux dans un décor époustouflant luttant pour leur survie.

Un lac à la beauté dangereuse

Un photographe a capturé il y a quelques années d’impressionnants clichés d’oiseaux morts pétrifiés sur les rives du lac. La composition chimique du bassin a la particularité de calcifier une bonne partie des espèces vivantes plongeant dans ses eaux. Digne d’un film fantastique, les animaux rejetés par le lac, se retrouvent comme figés en pierre.

La teneur en sel et soude des eaux est telle que la plupart des espèces rentrant à leur contact se retrouvent instantanément calcifiées. Par ailleurs, le natron était utilisé dans l’Egypte antique pour le nettoyage des corps et la momification. Le carbonate et le bicarbonate de sodium agissent comme de fantastiques conservateur et agents asséchants.

Les scientifiques peinent encore à comprendre comment des volatiles ont trouvé la mort. Il semblerait que la surface du lac soit si réfléchissante que les oiseaux la confondraient avec le ciel, rentrant en collision comme des oiseaux s’écrasent contre une vitre.

Découvrant les corps figés des oiseaux et animaux ayant succombé à leur baignade, le photographe Nick Brandt a voulu leur redonner vie une dernière fois en les mettant en scène dans leur milieu naturel. Les clichés extraordinaires figent à jamais ces créatures devenues des statues de sels.

Les autres espèces du Lac Natron

gazelle de thomson en Tanzanie

La zone autour du lac Natron accueille une petite population de grands mammifères typiques de la vallée du Rift. Zèbres et girafes sont plutôt communs autour de la communauté d’Engarasero et d’autres animaux sauvages comme les gnous, les oryx, les gazelles de Thomson ou de Grand ainsi que les guépards vivent dans cette région.

L’hyper salinité du lac Natron en fait un endroit où seules les formes de vies les plus spécialisées peuvent s’épanouir. Les seules espèces de vertébrés sont des petits poissons, notamment une espèce de tilapia qui aime se rassembler autour des sources hydrothermales où la température de l’eau avoisinent les 40 degrés.

Au niveau microbiologique, le lac est dominé par des organismes habitués aux salinités extrêmes comme la spiruline.

L’environnement particulièrement inhospitalier des abords du lac explique l’absence quasi-totale de prédateurs, et fait de ce lieu la zone de nidification idéale pour les flamants. Et pas seulement. En effet, le lac Natron attire jusqu’à une centaine de milliers d’oiseaux aquatiques migrateurs durant les hivers européens.

Le Mont Ol Dionyo Lengai

Lors de votre trek en terres Maasaï, vous arrivez à la pointe sud du Lac Natron qui fait face à la montagne sacrée des Maasaï appélée « Montagne de Dieu ». Au cœur d’une Tanzanie reculée, vous êtes dominés par la silhouette du majestueux stratovolcan Ol Doinyo Lengaï qui s’élève, au dessus de la Vallée du Rift, a une altitude de 2960m.

Dernier volcan actif de l’Afrique de l’Est, il appartient au massif du Ngorongoro. Vieux de plus de 370 000 ans, il est le plus jeune cratère de cette partie du rift africain. Bien que son activité soit faible, une douzaine d’éruptions ont été enregistrées depuis 1880. Le contour de son sommet est adouci par une couche de cendre blanche qui reflète le soleil comme une parodie des neiges du Kilimanjaro .

Au pied de ce géant vous admirez son cône symétrique presque parfait, ses paysages et visitez ses alentours avec votre guide Maasaï qui vous partage ses histoires et connaissances. Le climat chaud et aride rend la région presque déserte, peu fréquentée par les voyageurs. Le calme est maître, seul le bruit de la nature règne.

volcan lengai

Lieu de pèlerinage des Maasaï, l’ascension du Mont est possible mais nous ne la proposons pas pour des raisons de sécurité. En effet, en dehors du mal de montagne, grimper Ol Doinyo Lengai n’est pas sans risque. Tous les randonneurs doivent garder à l’esprit que le sol reste relativement instable, les cônes volcaniques peuvent facilement s’effondrer sous pression.

Vous ne devez en aucun cas grimper le long d’un cône ou marcher à l’intérieur d’un cône partiellement effondré. Il est fortement déconseillé (et peut être interdit) de réaliser l’ascension pendant les périodes de forte activité volcanique.

L’éruption la plus spectaculaire d’Ol Doinyo Lengai enregistrée s’est produite en fin d’année 1966, créant un cratère de 500m de longueur sur 350m de largeur et 100m de profondeur au sommet du volcan. Au cours des éruptions qui ont suivies, le cratère s’est rempli de la lave jaillissant des cônes et en 1998 la lave a débordé du cratère, coulant sur les pentes de la montagne. En 2007, le volcan est redevenu explosif. Le Lengai est relativement calme depuis, mais le cratère formé par les éruptions de 2007 et 2008 se remplit progressivement de lave, de sorte qu’une autre éruption pourrait survenir à tout moment !

Les Maasaï du Lac Natron

La région du nord de la Tanzanie est principalement peuplée de Maasaï semi-nomades, vivant de l’élevage de leur bétail. Une partie de la communauté perpétue son mode de vie ancestrale tandis que d’autres se sédentarisent dans les petits villages alentours incités par le gouvernement à adopter l’agriculture.

Dans la tradition, les Maasaï sont un peuple vivant de pastoralisme et qui habitent des petites maisons de terre ovales, souvent temporaires. L’ensemble de ces petites habitations est appelé Boma, représentatif d’un village Maasaï.

Au cours de votre exploration des terres de cette ethnie aux traditions ancestrales, votre guide issu de la tribu vous en apprend davantage sur la culture et les coutumes des Maasaï. Il vous fait découvrir comment son peuple vit en symbiose avec son environnement en partant en autonomie avec lui et ses amis au plus proche de la nature.

Vous dormez en tente en pleine nature, découvrez les spécialités culinaires du pays et êtes bercés le soir par les récits et histoires Maasaï. Votre guide vous partage ses connaissances sur la faune et la flore tout en traversant des paysages aussi variés qu’époustouflants.

Vous découvrez le détail de votre parcours dans notre article et notre séjour qui sont dédiés à cette randonnée de trois jours dans le nord de la Tanzanie avec les Maasaï.

Projet d'accès à l'eau pour l'école du Lac Natron

école

Lors de votre expédition vers le Lac Natron, vous partez découvrir les villages Maasaï, à la rencontre de leurs habitants. Nous sommes en partenariat avec l’un d’entre eux pour la réalisation d’un projet de développement local.

Engarasero est un village Maasaï situé à proximité du Lac Natron et au pied du mythique Ol Doinyo Lengai, la montagne sacrée des Massaï. A quelques kilomètres, l’école du village se situe dans une région reculée où l’accès à l’eau est difficile.

En effet, à ce jour aucune source d’eau potable ne se trouve à proximité de l’école, obligeant les enfants et professeurs à marcher jusqu’à la rivière se trouvant à plus d’1,5km. Plus de 500 personnes, enfants et adultes, sont accueillis quotidiennement à l’école secondaire du Lac Natron ! Un de nos amis Maasaï a sollicité l’aide de notre fonds solidaire pour remédier au problème.

Avec l’accord de l’ensemble de nos partenaires et après avoir étudié le sujet avec un ingénieur tanzanien, le projet a été validé et est actuellement en cours de travaux. Vous pouvez suivre directement sur notre site l’avancée du projet de l’accès à l’eau courante de l’école Natron.

Avec 3% du prix de votre séjour versé à notre fonds de développement, vous participez directement au financement de ce projet géré par les locaux.

Peu connue des voyageurs, la découverte de la région du lac Natron est une véritable aventure humaine, au coeur d’une Tanzanie authentique.

Ce beau trek peut se combiner avec un safari dans les parcs du nord du pays.