Sur l’île aux épices, les étendues de plages de sable blanc fusionnent avec une tradition de Zanzibar: la culture des algues. Le long de la côte orientale, vous verrez, à marée basse, les femmes s’activer, les pieds dans les eaux translucides de l’Océan indien. Appelées les « paysannes de la mer », vous avez l’opportunité de les rencontrer dans une ferme coopérative d’algues. 

Histoire de la culture des algues à Zanzibar

Les plages de sables fin et l’eau turquoise de Zanzibar sont favorables à ces plantes sous-marines. Leur élevage sur l’île a commencé en 1989. Plus qu’un élevage, la culture de l’algue a entrainé une réelle source de libération et d’émancipation de la femme. Les hommes étant occupés à la pêche, les femmes quittaient pour la première fois le foyer familial pour aller travailler. Ce fût un véritable changement, les zanzibariennes n’étant pas autorisées à avoir une activité professionnelle. Aujourd’hui ces « mamas » font parties intégrantes du paysage et de l’économie de l’île. Ce spectacle rural correspond toutefois à un travail physique très dur. 

Sur la plupart des plages de l’île, les femmes cultivent et revendent l’algue à des exportateurs mais c’est à Paje en particulier qu’elles se sont organisées en coopérative. Cette ferme leur permet de se soutenir en travaillent ensemble. L’entre-aide et la solidarité leur permet de cultiver la plante sous-marine dans la bonne humeur malgré des conditions de travail difficiles. Mais surtout, cela leur apporte des revenus décents, elles sont maîtres des décisions liées à leur entreprise (fixation des prix etc …) et fabriquent de superbes produits cosmétiques (savon, huile, gommage…). 

La ferme coopérative d'algues - Seaweed Center

Vous pouvez visiter la coopérative. A l’est de Zanzibar, au Seaweed Center de Paje, vous rencontrez les mamas en action. Lors d’une enrichissante visite, ces femmes courageuses se font un plaisir de vous partager et vous montrer leur activité. Vous aurez l’occasion de boire du jus d’algues qui aurait des vertus de rajeunissement ! 

Processus d'élévage des algues :

Chaque ferme d’algues opère sous les ordres d’une femme, généralement assistée de sa famille ou amies. 

Les jeunes pousses d’algues sont attachées sur des cordes retenues par des morceaux de bois plantés dans le sable. Elles sont laissées en culture entre un mois et demi et deux mois. Lors de la récolte, les algues matures sont sorties de l’eau et séchées au soleil. C’est à ce moment que sont prélevées des boutures qui seront à leur tour mise en eaux jusqu’à maturité. Après une semaine de séchage, les algues sont exportées un peu partout dans le monde. Au niveau de Zanzibar, le produit est valorisé sous forme de produits cosmétiques. 

Les algues produites et séchées rapportent plus ou moins 20 centimes d’euro par kilo. Cela équivaut à 8h/10h de travail par jour pour un revenu de l’ordre d’une quarantaine d’euros par mois. 

Fabrication de produits de beauté :

Après avoir appris le procédé d’élevage de la plante vous suivez les mamas dans leur centre où elles transforment la matière première en produits de beauté. Lors de votre visite, vous observez le processus de fabrication des produits tels que le savon, huile, crème… 

Les produits comme le savon sont emballés dans des feuilles de bananiers et sont ensuite vendus aux résidents, spas, hôtels et voyageurs. 

Vous pouvez partir avec un de ces produits de beauté. C’est une excellent manière de soutenir ces coopératives locales qui s’ancre dans un commerce durable et écologique. 

De plus, on s’assure que l’argent va directement aux femmes et leurs familles

Une culture des algues menacée

En plus du réchauffement climatique menaçant les algues, certains groupes hôteliers souhaiteraient voir les cultures disparaître soutenant qu’elles empêchent le développement et la pratique de certaines activités nautiques et qu’elles gâchent le paysage. 

Aujourd’hui la culture de l’algue à Zanzibar s’inscrit dans une économie durable offrant un supplément de revenus considérable aux communautés locales. De plus cette activité est cruciale pour la vie sociale et l’épanouissement des femmes. Il est donc important de les soutenir. Lors de votre séjour à Zanzibar n’hésitez pas à vous rendre dans les marchés et les coopératives locales et à ramener des souvenirs issus de cette culture.