Gravir et découvrir le Kilimanjaro!

Avec votre âme d’aventurier vous embarquez pour l’expérience de votre vie et découvrez les multiples facettes du Kilimanjaro!

Le toit de l’Afrique, fier et haut de ses 5 895 mètres, se dresse seul, au milieu de la savane, et n’attend que vous pour révéler ses secrets.

Vous partez en immersion totale au cœur des cultures tribales ancestrales, le long du Frienship Trail, et rencontrez les Chaggas. Vous partagez avec eux les trésors de leur art de vivre et de leur artisanat, sur les contreforts du Kilimanjaro.

Pour les plus déterminés, vous tentez l’ascension du plus haut sommet d’Afrique et empruntez l’un des itinéraires proposés pour gravir ce géant : les routes Marangu, Machame, Lemosho, et Rongai.

A propos du Kilimanjaro

Le Kilimanjaro est une métaphore de la beauté irrésistible de l’Afrique de l’Est. Quand vous le voyez, vous comprenez pourquoi vous avez fait le voyage.

Non seulement c’est le plus haut sommet du continent africain ; mais c’est aussi la plus haute montagne autoportante du monde, s’élevant dans un isolement à couper le souffle, depuis la garrigue côtière environnante (900 m d’altitude) à un impérieux pic de 5 895 m !!

Le Kilimanjaro est l’un des sommets les plus accessibles de la planète, un phare pour les visiteurs du monde entier qui sont chaque année plus nombreux à tenter l’ascension du géant. La plupart des grimpeurs atteignent les flancs du cratère avec à peine plus qu’un bâton de marche, des vêtements appropriés et de la détermination.

Et ceux qui atteignent Uhuru Point, le sommet réel, ou Gillman’s Point sur la lèvre du cratère, obtiennent alors leurs certificats d’escalade et des souvenirs plein la tête en prime !

Mais le Kilimanjaro reste un défi hors normes, et à mesure que vous prenez de l’altitude, vous vivez un véritable tour du monde climatique, passant des tropiques à l’arctique en l’espace d’une ascension.

Le toit de l’Afrique voit fondre ses glaciers davantage chaque année, par manque de précipitations et à cause du réchauffement du climat, mais il n’est pas encore trop tard pour vous lancer, d’autant qu’il existe de nombreuses voies vous permettant de jouir de ce spectacle à votre rythme.

Que ce soit réaliser son ascension ou visiter sa région, le Kilimanjaro vous fait rêver en grand ! 

Itinéraires d'ascension du Kilimanjaro

pic uhuru

Vous avez la possibilité de choisir entre plusieurs itinéraires pour gravir le mont Kilimandjaro : les voies Marangu, Machame, Lemosho, et Rongai.

Les routes Marangu, Machame approchent toutes les deux la montagne par le sud (à noter que la piste Mweka n’est utilisée que pour la descente).

Chaque itinéraire a sa propre durée, sa propre difficulté, et sa propre beauté ! Ce résumé rapide peut vous aider à décider quel itinéraire choisir en fonction de vos envies !

La route Marangu : Notre coup de coeur

La route de Marangu est communément connue sous le nom de route de Coca Cola et elle a été la voie la plus populaire pendant plusieurs années pour gravir le Kilimanjaro. Sa popularité provient du fait que c’est l’option la moins chère, mais plus encore, peut-être parce que l‘hébergement est dans des huttes.

Votre chemin commence une fois arrivés à la Marangu Gate, quand vous êtes entrés dans le Parc National, à 2 700 mètres d’altitude. La montée emprunte des passages assez raides, au travers d’une forêt tropical qui laisse peu à peu place à des prairies alpines parsemées de bruyères géantes.

Les deux premiers jours de l’ascension sont primordiaux au niveau de l’acclimatation à l’altitude, et il est très important de monter à son rythme, sans vouloir aller vite, pour ne pas succomber au mal des montagnes.

Les paysages qui s’offrent à vous en continuant votre ascension deviennent plus accidentés, plus rocailleux, et les plantes d’altitude comme les lobelias, ou le séneçon, font leur apparition. Après avoir longé le pic Mawenzi, vous arrivez dans la toundra de la « Saddle », lunaire !

Enfin arrivés à la Kibo Hut, vous vous couchez tôt pour récupérer de la journée, et faites une courte nuit. Le réveil à minuit et demi, les jambes sont encore un peu lourdes, mais l’ultime pente jusqu’au sommet vous attend, et la motivation d’en découdre et d’apprécier le lever de soleil vous boostera.

Bravo, vous avez vaincu le Kilimanjaro, vous êtes sur le toit du continent !!

Vous redescendez dans la journée tranquillement jusqu’à la Horombo Hut, où vous passez une dernière nuit sur les pentes du volcan, avant de rejoindre les plaines le lendemain.

Avantages:

  • Faible coût en raison notamment du peu de temps nécessaire à cette ascension
  • Hébergement dans des huttes plus confortables, pas d’équipement de camping nécessaire
  • Souvent considéré comme l’itinéraire le plus facile

Inconvénients:

  • Plus encombré, le camping n’est pas autorisé
  • Une très forte augmentation de l’altitude chaque jour, augmentant le risque de succomber au mal de l’altitude.

La route Machame

La route de Machame est l’une des voies les plus pittoresques du Kilimanjaro, mais son niveau de difficulté est plus élevé. C’est aussi aujourd’hui la route la plus populaire pour tenter de gravir le sommet. Aussi connu sous le nom de Route du Whisky, ce sentier est à la fois plus long et légèrement plus difficile que la Route de Marangu.

Vous débutez votre marche au Sud du Kilimanjaro , à partir du village de Machame, et traversez la forêt éponyme, puis une lande de bruyères marécageuse, le long de sentiers escarpés, avant d’atteindre le plateau de Shira.

En poursuivant votre montée, vous passez par la face Sud du Kibo, pour atteindre la « Lava Tower » où s’offre à vous une vue époustouflante à 360 degrés ! La route de Machame vous emmène en haut de la Tour de lave (4630m) et vous fait descendre de près de 700m pour une nuit au camp de Barranco (3950m). C’est le secret d’une acclimatation réussie.

Vous gravissez ensuite le grand mur de Barranco, un champ de roches résultant des éboulis naturels, avant de vous approcher du pic d’Uhuru depuis Bafaru ou Kossovo Camp, sur une crète de la vallée du Sud-Est.

Cette montée depuis Barafu jusqu’au sommet recèle de vues imprenables sur le pic Mawenzi et sur le cratère volcanique du kilimanjaro, UNIQUE !

Avantages:

  • Relativement faible coût
  • Un chemin très pittoresque

Inconvénients:

  • Niveau de difficulté plus élevé que la route Marangu
  • Très fréquenté en haute saison

La voie Lemosho

Cet itinéraire convient parfaitement à ceux qui cherchent une voie plus tranquille, loin de la foule pour les deux premiers jours.

A l’écart et belle, mais également longue et coûteuse, cette route pittoresque et préservée vous mène également au sommet du Kilimanjaro à travers le plateau de Shira.

La montée vers le plateau passe par la traversée de forêts luxuriantes, très abondantes en gibiers. Ainsi, il est courant d’observer des éléphants, des buffles, ou autres animaux sauvages dans ces forêts.

Une fois sur le plateau de Shira, vous rejoignez alors la route Machame pour l’ascension finale, via Barranco Camp. Après avoir quitté les prairies alpines, vous entrez dans le désert alpin et enfin les neiges du Kilimandjaro et le sommet lui-même !

Une fois le sommet gravit, et les 5895 mètres d’altitude atteints, vous vous approchez du versant Ouest du cratère afin d’immortaliser la grande Brèche et le plateau de shira en contrebas !

Avantages:

  • Itinéraire extrêmement pittoresque
  • Très peu d’autres grimpeurs au cours des premiers jours
  • Beaucoup de temps pour l’acclimatation et, par conséquent, une forte probabilité d’atteindre le sommet.

Inconvénients:

  • Coût élevé
  • Route la plus longue
  • Niveau de difficulté légèrement plus élevé que la route Machame
  • Lorsque l’itinéraire rencontre les sentiers Machame et Shira, il peut devenir bondé sur les derniers jours pendant la haute saison.

La route de Rongai

La route Rongai est une route relativement facile jusqu’au sommet du Kilimanjaro. Elle a la réputation d’être un sentier sauvage et préservé, éloigné des axes plus fréquentés. Rongai est la seule route pour approcher le Kilimanjaro par sa face nord, et elle est l’une des routes les moins utilisées.
C’est la route idéale à emprunter en saison des pluies pour tenter l’ascension, car elle voit beaucoup moins de précipitations que les routes de la face Sud, et car c’est une des routes les plus faciles pour accéder au sommet.
Tout comme les autres voies, la route Rongai traverse toutes les strates climatiques présentes sur le kilimanjaro, et chacune abrite son lot de d’espèces végétales parfois endémiques.
Comme la redescente se fait le long de la route plus fréquentée de Marangu, ce trek vous offre la chance de voir le mont Kilimandjaro des deux côtés, et de découvrir presque tout ce que cette région unique et magnifique a à vous offrir.
Il existe plusieurs variantes de cette route ; vous pouvez suivre un itinéraire plus long en passant par le Tarn Mawenzi.

Avantages:

  • Faible niveau de difficulté
  • Route peu fréquentée, même en pleine saison
  • Vous découvrez les deux faces du Kilimanjaro

Inconvénients:

  • Coût plus élevé (distances, temps d’acclimatation)
  • Considéré comme moins pittoresque que Machame

Préparation à l'ascension du Kilimanjaro

Le mal aigu des montagnes (MAM)

Le mal aigu des montagnes fait son apparition lors d’une montée trop rapide en altitude, et il convient d’être extrêmement prudent lors d’une ascension dépassant les 4 000 mètres d’altitude. Ce mal naît d’une oxygénation du sang toujours plus faible à mesure que l’on grimpe en altitude.

En effet, si la saturation en oxygène dans le sang est de 100% au niveau de la mer, celle-ci baisse rapidement à environ deux tiers aux alentours de 3 000m, puis à 50% vers 5 000m, pour n’atteindre qu’un tiers sur le toit de l’Everest.

Sachez reconnaitre ses symptômes pour ne pas vous mettre en danger.

Quels sont les symptômes du mal aigu des montagnes?

Dans 96% des cas, l’apparition du mal des montagnes est bénin et consiste en des maux de têtes, une fatigue importante, des troubles du sommeil pour 35% des cas, des vertiges, une perte d’appétit et des nausées.

Le seuil à partir duquel les symptômes apparaissent varie énormément en fonction de chacun, mais se situe en moyenne aux alentours de 3 500 / 4 000 m (dès 2 700 m pour les plus sensibles).

Si un grimpeur continue son ascension à l’apparition de ces signes, il encourt alors des complications graves, voire mortelles : œdème pulmonaire (toux, crachats, lèvres bleues, insuffisance respiratoire) ou œdème cérébral (maux de têtes intenses, vomissements, troubles de la vue…).

La grande majorité des trekkeurs s’acclimatent correctement à l’altitude, à condition de respecter quelques règles simples.

Comment bien s'acclimater?

Montée progressive en altitude : la règle d’or, ne pas monter trop haut, trop vite ! 300 à 500 m de dénivelé par jour en moyenne, au-delà de 3 500m. L’important réside dans la différence d’altitude entre les nuits consécutives. Si vous devez passer un col durant la journée, avec une ascension plus importante, alors il sera crucial de redescendre dormir plus bas.
Ne pas faire d’efforts physiques inconsidérés : même en se sentant en forme, ne faites pas d’efforts violents (pour se tester) en phase d’acclimatation.
Boire suffisamment d’eau : rester hydraté correctement diminue les risques d’apparition de symptômes comme le mal de tête.
Ne pas prendre de somnifères : ils favorisent les pauses respiratoires durant le sommeil et aggravent le phénomène d’hypoxie.
Ne jamais laisser seule une personne souffrante du MAM

Si vous le pouvez, passez un maximum de temps à chacun de vos bivouacs, afin que le niveau d’oxygénation se stabilise et que vous soyez plus en forme.

N’oubliez pas, si vous vous sentez mal, redescendez de 300 à 400 m, reposez vous et voyez le lendemain si les signes persistent. Si c’est le cas, alors, vous devrez renoncer à poursuivre votre aventure sous peine de graves complications. La santé avant tout !!

Le Friendship Trail- Aux racines du Kilimanjaro

A l’origine de la création de ce trail, se trouve la volonté d’une organisation non gouvernementale de valoriser les cultures des tribus vivant aux pieds du kilimanjaro, tout en les préservant. Vous partez découvrir les terres et les habitants qui vivent dans la région du plus haut sommet d’Afrique tout en admirant le long de votre chemin cette magnifique montagne.

Le Friendship Trail du Kilimanjaro s’étire sur une centaine de kilomètres depuis Uduru, dans la région de Moshi, sur les contreforts du volcan, jusqu’au lac Chala, à la frontière kényane.

Ce trek vous offre la possibilité de vous immerger dans la culture Chagga, et a pour mission de favoriser l’échange et d’ouvrir le dialogue entre des cultures différentes.

Le Friendship Trail, conçu dans un souci d’éco-tourisme, où vous avez à loisir l’occasion de visiter une plantation de café, une bananeraie, une ferme locale, l’atelier d’un artisan… Mais pas seulement.

En effet, votre chemin vous mène aussi à la rencontre de sites spirituels ancestraux, d’églises, de mosquées, et à la découverte des rites locaux des villages qui jalonnent votre route. Immersion totale garantie !

Les 100 kilomètres du parcours autour de la peuvent être découpés et parcourus en tronçons de 10 à 25km ; en fonction du rythme, de la forme physique de chacun, et/ou de vos objectifs du jour.

Kilimanjaro Friendship Trail

Rencontre avec les femmes de la région et la tribu Chagga

Cette aventure humaine est à la portée de tous, et vous pouvez tout à fait entreprendre de faire une partie de ce trek en famille avec les enfants. Ce sera pour tous l’occasion d’en apprendre davantage sur la culture Chagga, au travers des rencontres uniques, d’échanges et d’activités solidaires partagées avec les villageois.

Un véritable parcours initiatique à la culture des Chaggas ! Ce peuple bantou d’Afrique australe vivant en Tanzanie vit principalement sur les contreforts du Kilimanjaro et du mont Méru.

Vous partagez des moments privilégiés avec les Mamas tanzaniennes qui vous guident dans l’élaboration de leurs spécialités culinaires ! Vous avez également la possibilité de les rencontrer lors d’un road trip à travers la Tanzanie depuis le parc du Tarangire vers l’océan indien.

En immersion dans la vie quotidienne Chagga, prenez les dala-dalas (transports locaux) pour vous rendre aux marchés et arpenter les étals hauts en couleurs.

Nous vous proposons des activités solidaires et équitables où les femmes sont au cœur des combats pour leur émancipation. Leur place dans la société, le poids de leurs voix, et leur besoin d’auto-détermination ont poussé de nombreuses femmes à se regrouper sous la forme d’ONG militantes pour les droits des femmes.

C’est ainsi que vous pouvez partir à la découverte des secrets des tribus du kilimanjaro, accompagnés par une de nos femmes guides, très fière d’être l’égale des hommes dans ce milieu professionnel.

Le Friendship Trail vous fait donc découvrir les cultures locales au plus près : les arts de vivre tribaux, les spécificités ethniques, les croyances, les cultes, les spécialités culinaires, les artisanats locaux, les savoir-faire ancestraux…

Un condensé de la richesse culturelle tanzanienne au pieds du kilimanjaro que nous recommandons à tous !

Observer le Kilimanjaro sans se fatiguer : Nos meilleurs spots

Vue sur le kilimanjaro

Rien qu’en arrivant et en repartant de la Tanzanie depuis l’aéroport du Kilimanjaro, vous pouvez contempler depuis le ciel le sommet de cette mythique montagne. Même pendant un transfert en voiture sur la route entre la ville de Moshi et l’aéroport vous avez l’occasion de l’observer le long du chemin.

Pour ceux qui sont plus culture et qui réalisent lors de leur balade dans la forêt de Rau un atelier cuisine avec des Mamas Chaggas, vous profitez de nombreux points de vue pour observer le Kilimanjaro dans toute sa splendeur.

Si vous le souhaitez, vous pouvez vous rafraîchir une après-midi dans la belle piscine de Kilemakyaro Mountain Lodge. L’endroit offre une magnifique vue sur la plus grande montagne africaine. Détente dans un cadre naturel somptueux assurée!

Au Kenya, rendez-vous dans le magnifique parc d’Amboseli situé au pieds de la montagne. Au petit matin, vous avez vos meilleures chances d’observer le Kilimanjaro dégagé de nuages…

Une carte postale de rêve se dessine devant vos yeux avec les éléphants marchants le long de la savane aux premières lueurs du soleil, avec en toile de fond le sommet mythique qui se dresse du haut de ses 5895 mètres.