Safari dans le Serengeti en Tanzanie : le Guide pour tout savoir

En famille, en amoureux ou entre amis, un safari dans le  Serengeti, au coeur d’une Tanzanie sauvage, est à lui seul un voyage magnifique qui ne déçoit jamais. Vous êtes plongés dans l’un des plus fascinants éco-système au monde, avec ses plaines infinies et l’abondance de sa vie sauvage. Reconnu et protégé par l’Unesco, le parc vous offre un événement annuel exceptionnel avec la plus grande migration animale du monde !

Des millions de zèbres, gnous et gazelles se déplacent ensemble entre le Kenya et la Tanzanie, suivis de près par leurs prédateurs ! En plus des Big Five, le Serengeti abrite des guépards, girafes, hyènes, chacals et bien d’autres animaux !

gnous serengeti

Présentation du Parc National du Serengeti en Tanzanie

Situé dans le nord de la Tanzanie aux frontières du Kenya, le parc national du Serengeti est le second plus grand parc national d’Afrique.Il est Inscrit par ailleurs au patrimoine mondial de l’UNESCO ! La vie animale est plus importante qu’ailleurs avec environ 4 millions d’animaux et plus de 400 espèces d’oiseaux.

Superficie : 14 763 km²
Accessibilité : Piste d’environ 4h depuis la ville de Karatu
Frais d’entrée : 71 USD par adulte / 24 USD par enfant (5-15 ans)
Paysages : Plaines infinies ponctuées d’acacias et quelques collines

Que voir dans le Serengeti en Tanzanie?

des cochons dans le serengeti en tanzanie

Pour atteindre les immenses plaines du Serengeti, vous traversez au petit matin les vastes étendues de prairies de la zone de conservation du Ngorongoro. Sur votre chemin, vous pouvez rencontrer des Maasaï et leur bétail qui vivent encore sur ces terres.

Une fois dans le Serengeti, vous partez pour plusieurs jours d’exploration dans le plus vieux et le plus grand des parcs nationaux de la Tanzanie. Les observateurs des Big Five ne seront pas déçus lors d’un safari dans le Serengeti. Rien que par son impressionnante population de lions , le parc émerveille petits et grands. Les buffles, léopards et éléphants sont également observables dans le parc, tout particulièrement dans la partie centrale du parc, la vallée de Seronera.

Bien que les rhinocéros comptent peu de prédateurs, le braconnage a fait des ravages sur leur population qui est aujourd’hui fortement menacée. Grâce à des programmes de sauvegarde et de lutte contre le braconnage le nombre de rhinocéros dans le parc et dans le reste de la Tanzanie augmente à nouveau ces dernières années.

Dans une volonté de repeuplement, neuf rhinocéros noirs ont été réinstallés récemment dans le parc du Serengeti. Les observer reste donc une expérience rare et privilégiée, si vous avez cette chance, savourez là pleinement !

Parmi les autres animaux spécifiques de la savane africaine, vous retrouvez toutes sortes d’antilopes, des girafes, des phacochères, des hippopotames… Les primates les plus répandus dans le Serengeti sont le babouin olive et le singe vervet, mais une population plus isolée de singes de patas réside dans l’ouest du parc, avec quelques troupeaux de colobes noirs et blancs le long de la rivière Grumeti.

Le clou du spectacle du parc revient à la spectaculaire migration annuelle des zèbres, des gnous et d’antilopes menacés à chaque instant par les prédateurs qui les pourchassent tout au long de leur périple !

Observer les prédateurs du Parc National du Serengeti

Les lions du Serengeti

Le Serengeti ne vous décevra jamais pour ce qui est de l’observation des gros chats ! Il y a quelque chose de fascinant chez les félins dont même le plus blasé des chauffeurs de safaris n’arrive pas à se lasser. Leur population sur le versant tanzanien du Serengeti est estimée entre 3500 et 4000 individus.

Il s’agit probablement de la plus grande concentration de félins de toute l’Afrique. A l’air sociable, vous apercevez les lions le plus souvent languissant sur le flan à l’ombre dans les hautes herbes, des fois réunis en famille avec leur petits ou lézardant sur les rochers ou les branches d’un arbre.

Certaines populations de lions du Serengeti, sont d’ailleurs réputées pour se percher dans les hautes branches des arbres et s’y reposer durant les heures chaudes. Durant votre safari vous pouvez assister au spectacle fascinant d’une course poursuite effrénée entre les prédateurs et leur proie.

Lorsque la grande migration traversent les territoires de lions, les lionnes prennent régulièrement en embuscade les troupeaux de zèbres, de gazelles et de gnous pour nourrir leur clan.

Les léopards du Serengeti

Les léopards quant à eux cultivent le mystère les entourant, ne se montrant que très rarement. Aucune estimation n’existe concernant le nombre de spécimens qui peuplent le parc, en raison de leur vie si secrète :)

Mais les meilleures chances de rencontres se trouvent dans la vallée de Seronera, le long des vallées et des rivières.

Ils sont souvent cachés dans les arbres, n’hésitez donc pas à lever la tête et à vous armer de patience pour avoir l’occasion d’observer ces félins timides !

Les guépards du Serengeti

Le Serengeti est l’habitat de nombreuses espèces menacées d’extinction comme le guépard,. Faisant parti d’un programme de conservation et de reproduction, ils peuvent vivre en toute liberté dans ce magnifique éco-système protégé.

Récemment trois petits bébés guépards ont vu le jour dans le parc. Ces naissances donnent de l’espoir à la survie de l’espèce. Ces félins sont solitaires et contrastent avec leur cousins, les léopards, quand vous les voyez traverser la plaine avec l’air d’un lévrier agité.

Les hyènes du Serengeti

Il existe bien d’autres prédateurs dans le parc du Serengeti, et vous pouvez aussi aisément observer les hyènes, qui sont vraisemblablement plus nombreuses que les lions.

Au nombre de 7000 environ dans le parc, les hyènes vivent en tribus d’environ 80 individus dirigés par une femelle dominante. Si vous apercevez la grande migration, elles sont probablement dans les parages à surveiller le troupeau, prêtes à attaquer à tout moment. Elles sont d’ailleurs souvent une des plus grosses menaces de la migration.

Les hyènes du Serengeti ont en effet un comportement unique. Contrairement aux lions qui n’attaquent que sur leur terre, ces dernières vont chassées loin de leur domicile et sont capables de laisser leur petits plusieurs jours seuls. Elle peuvent donc croiser le troupeau d’herbivores à plusieurs reprises lors de sa migration annuelle.

Une multitude de petits prédateurs habitent également le Serengeti comme la mangouste, le chacal, le serval et renard à oreilles de chauve-souris.

La Grande Migration annuelle au Serengeti

Dans les vastes plaines du Parc national de Serengeti, sur 1,5 million d’hectares de savane, la migration annuelle de deux millions de gnous, plus des centaines de milliers de gazelles, d’impalas et de zèbres, suivis de leurs prédateurs, à la recherche de pâturages et d’eau, est un des spectacles les plus impressionnants qu’offre la nature dans le monde.

La grande migration fait une grande boucle dans le Serengeti avant de remonter vers le Kenya.

En novembre le troupeau est encore au Kenya, dans la réserve nationale du Massai Mara, au point le plus au nord de sa grande boucle. Avec les prairies broutées à outrance par les herbivores et les nombreuses pluies, de nombreuses zones du Massai Mara deviennent marécageuses et poussent le troupeau à partir. Il fait un cycle perpétuel à la recherche de prairies vertes pour se nourrir.

De décembre à mars, vous pouvez le suivre en vous rendant dans le Sud du Serengeti, où se trouve également une forte concentration de vie sauvage .

En janvier la migration annuelle arrive dans les plaines du sud qui est le paradis des herbivores. Avec les herbes luxuriantes et des immenses espaces non-boisés, ces terres facilitent le repérage des prédateurs et sont la récompenses d’un parcours de plus de 250 km depuis le sud du Kenya.

L’heure des naissances a sonné! C’est un phénomène exceptionnel pour les gnous. Chaque année les mères donnent naissance à environ 400 000 petits en quelques semaines. C’est une période où elles sont plus vulnérables et des proies faciles pour leur prédateur. Pour éviter les attaques nocturnes des lions, les femmes gnous mettent bas ensemble en journée, protégées par la foule.

En janvier et février notamment, vous avez l’occasion d’apercevoir des bébés un peu partout dans la savane.

Dès le printemps, lorsque les pluies se font plus rares, les hordes de gnous et de zèbres se dirigent vers le Nord-Ouest, en direction du Corridor Ouest du Serengeti. Les prédateurs se déplaçant généralement au rythme de leurs proies, vous apercevez toujours un félin non loin des herbivores en transhumance !

Au mois de juin il arrive au troupeau migrateur de sortir du Serengeti pour remonter la région de Mugumu. La migration traverse alors plusieurs villages ruraux dont celui de Nyamburi où vous pouvez séjourner ! Mama Paulo et sa famille vous accueillent en pleine immersion dans une hutte traditionnelle Kuria : Une occasion de peut-être voir la migration en plein milieu du village !

Enfin, si vous êtes aventureux, vous pouvez avoir la chance d’observer un des moments les plus spectaculaires de la migration avec la grande traversée du troupeau de la rivière Mara ; Au risque de leur vie, les migrateurs bravent ce passage périlleux mais obligé pour rejoindre la route pour le Kenya voisin.

Quand partir pour un safari dans le Serengeti ?

La meilleur période pour partir faire un safari dans le parc du Serengeti dépend de ce vous recherchez. La région centrale du Serengeti , la vallée Seronera se visite toute l’année grâce à sa grande diversité de vie sauvage.

La Grande Migration tourbillonne autour du Serengeti et vous pouvez la suivre une bonne partie de l’année à travers le parc.

  • Entre Juin et Octobre, le temps est plus sec et signifie plus de concentration d’animaux au même endroit, là où se trouvent les rares points d’eau pour qu’ils se désaltèrent. C’est également le moment où les migrateurs remontent le corridor ouest et le nord. Vous pouvez admirer la grande migration remontée vers le Kenya et c’est l’occasion de peut-être voir la traversée de la rivière Mara !
  • En Novembre-Décembre le climat reste correct avec de petites averses régulières.
  • Entre Janvier et Mars, vous profitez d’une période plus calme, vous permettant d’optimiser votre safari et vos coûts de voyage. Après la saison des pluies, les paysages sont plus verts et vous verrez les bébés gnous qui viennent de naître…et donc plus de prédateurs ! Une période unique dans le cycle de la migration !

Conseils pratiques avant de partir en safari dans le Serengeti

  • Durée conseillée : 2 ou 3 jours sont un minimum, tant le parc est vaste et les distances à couvrir sont grandes; et au plus, toute une vie !! Le Serengeti reste un émerveillement !
  • Notre avis (qui n’engage que nous bien sûr !) : Le Parc National du Serengeti ravira les adeptes des safaris, pari lancé ! Vous observerez l’expression la plus sauvage de la « savane du Roi Lion ». Le parc n’est pas adapté aux visites courtes, il est important de prévoir donc un budget conséquent pour tirer le meilleur de cette expérience, au sein de ce parc récemment réélu Meilleur Parc Africain par les World Travel Award 2019!

Où dormir lors d'un safari dans le Serengeti ?

Hébergements : Trois options s’offrent à vous afin de profiter pleinement de ce spectacle unique :

  • Les plus aventureux d’entre vous opteront pour un bivouac en pleine nature, au plus près des animaux et de leurs activités nocturnes, et se forgeront des souvenirs impérissables ! Nous proposons notre propre matériel de camping pour vous assurer un confort et une propreté optimales.
  • Les voyageurs ayant besoin de davantage de confort choisiront quant à eux le charme d’un lodge douillet, plus reposant après une journée en safari.
  • Le camp en toile est un bon compromis entre le lodge et le camping pour vivre une immersion au plus proche de la nature sans se priver du confort de votre hébergement. Vous aurez votre propre chambre avec votre de salle de bain et toilettes privées.

Vêtements et équipements à emporter pour votre safari dans le Serengeti :

Vous trouverez toutes les informations nécessaires dans notre article consacré aux affaires essentielles à ramener pour réaliser votre safari dans les meilleures conditions.

Vous n’avez plus qu’à partir en Tanzanie, explorer les immenses étendues de vie sauvage du Serengeti !